20 décembre 2017

Déclaration pour la Mission

Ce que nous CroyonsNos Convictions Essentielles pour la Mission:

Nos convictions bibliques à propos de la grande mission de l’évangélisation est basée sur la Déclaration pour la Mission de la Société Missionnaire HeartCry.

1. La Mission est une impossibilité en dehors de la puissance de Dieu. Tous les hommes de chaque culture sont radicalement dépravés, ennemis de Dieu, et restreints à la vérité. La conversion d’un homme et l’avancement des missions sont une impossibilité absolue en dehors de la puissance surnaturelle du Saint-Esprit dans la régénération de l’individu et dans la vie de l’église. De nombreuses stratégies de croissance de l’église et méthodologies de mission négligent souvent cette vérité essentielle.

2. Les Écritures sont suffisantes. Les Écritures sont la source et la norme de notre doctrine, de notre éthique et de notre ministère. En cela, nous voulons dire que les Écritures ne sont pas seulement inspirées et infaillibles, mais elles sont aussi suffisantes. Elles sont tout ce qui est nécessaire pour que l’homme de Dieu soit adéquat, équipé pour toute bonne œuvre (II Tm. 3: 16-17). Dans notre désir de remplir la Grande Commission, nous emploierons les moyens, les stratégies et les méthodologies qui nous sont offerts dans les Écritures. Le plus nous nous éloignons de la norme biblique et comptons sur notre ingéniosité ou notre intelligence, moins nous verrons de la puissance de Dieu et de l’avancement de son royaume! C’est une contradiction d’employer des moyens non bibliques pour propager la vérité biblique. Il est également dangereux d’employer des moyens qui ne sont pas assurés par les Écritures pour accomplir les tâches mêmes que les Écritures nous assignent.

3. La prière est une nécessité. Le travail impossible des missions ne peut être accompli que par le pouvoir et la sagesse de Dieu. Par conséquent, la prière doit être à l’avant-garde de tous nos efforts missionnaires. Les premières strophes de la prière du Seigneur prouvent la nécessité de la prière pour le progrès de la Grande Commission: «Notre Père qui est aux cieux, que ton nom soit sanctifié. Que ton royaume vienne. Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel » (Mt. 6: 9-10). En outre, nous devons prier pour les ouvriers (Mt. 9: 37-38), pour l’ouverture des portes (Cl. 4: 3), et pour la clarté et l’audace dans la proclamation de l’Evangile (Cl. 4: 4; Ac.4 : 29,30). Selon Jésus, c’est par la prière que nous portons beaucoup de fruits et prouvons ainsi que nous sommes ses disciples (Jn.15: 7-8, 16). Toutes les stratégies missionnaires et les activités remplies de zèle au monde ne compensent pas l’absence de prière.

4. Le véritable Evangile doit être proclamé. L’Évangile est la puissance de Dieu pour le salut (Rm.1:16) et la prédication de l’Évangile est le grand «moyen» et la «méthodologie» des missions. L’Evangile est, d’abord et avant tout, Dieu en Christ réconciliant le monde avec lui-même (IICo.5:19). Il répond à la question éternelle de savoir comment un Dieu juste peut justement justifier les hommes méchants (Rm.3:26). Il pointe vers Christ seulement, celui qui a porté les péchés de son peuple sur la croix, a été abandonné de Dieu et qui a été écrasé sous la pleine force de Sa juste colère contre le péché. La Bonne Nouvelle de l’Evangile est que la mort du Christ a satisfait la justice de Dieu et a gagné le salut pour une grande multitude de personnes. Ceci est démontré par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts – « Celui qui a été livré à cause de nos transgressions, et a été élevé à cause de notre justification » (Rm. 4:25).

5. L’Evangile transcende la culture. Le plus grand besoin de tous les hommes de toutes les cultures est la proclamation claire de l’Evangile. Les hommes sont sauvés à travers l’Évangile et grandissent dans la sanctification à travers le plein conseil de la Parole de Dieu. Bien que les différences culturelles doivent être considérées, il est plus important pour le missionnaire d’être bibliquement sensible que culturellement sensible. Un jour, on a demandé à un missionnaire comment il avait prêché l’Évangile à une certaine tribu éloignée. Il a déclaré: « Je ne prêche pas l’Evangile à une tribu éloignée. Je prêche l’Évangile aux hommes!

6. L’évangélisation superficielle est l’un des grands obstacles aux missions. La prédication non-théologique, les sketchs divertissants et les films Gospel ne peuvent pas remplacer l’exposition biblique de l’Evangile. D’inviter les hommes à lever la main et à prier une prière ne remplace pas l’appel biblique à la repentance, à la foi et au discipulat personnel. L’assurance biblique du salut ne découle pas d’une décision passée ou d’une prière, mais de l’examen de son mode de vie durable à la lumière des Écritures.

7. L’implantation d’églises est le travail principal des missions. Il y a beaucoup de dons et d’appels dans le corps du Christ, mais tous doivent travailler ensemble sur le terrain de la mission dans le but principal de planter des églises bibliques. C’est une chose de faire de l’évangélisation de masse et de se vanter du nombre de décisions; c’est une autre chose d’établir une église biblique.

8. L’autonomie et le lieu central de l’église locale. Alors que l’Église Bonne Nouvelle travaille en partenariat avec l’agence missionnaire HeartCry, notre conviction théologique commune et non-négociable est que chaque congrégation locale est indépendante, autonome et directement responsable devant et sous la direction de Jésus-Christ. Par conséquent, notre réseau veille à respecter, soutenir et affirmer l’autonomie des églises partenaires. HeartCry n’est pas une autorité supra-ecclésiastique, mais une société ou une communauté d’Églises et de croyants partageant les mêmes convictions, poussées par les exigences de la Grande Commission et dirigées par l’Esprit de Dieu pour fortifier les églises locales autochtones et leurs ministres en coopérant avec eux pour l’accomplissement de la Grande Commission.

9. Les missions d’incarnation sont essentielles. Bien qu’il existe peut-être des moyens non personnels efficaces de communiquer l’Evangile, il n’y a pas de substitut à un homme vivant parmi un peuple, lui enseignant l’Evangile et vivant sa foi devant lui. Dieu a envoyé son propre Fils, et Il est devenu chair et a habité parmi nous (Jean 1: 1,14; 3:16).

10. Les vraies missions sont coûteuses. Amy Carmichael a expliqué que les missions ne sont ni plus ni moins qu’une occasion de mourir. Nous vivons dans un monde déchu qui est hostile à Dieu et s’oppose à sa vérité; par conséquent, les missions et la souffrance marchent en couple. Toute avancement du royaume de Christ envers le domaine du diable se heurtera à la guerre. Il y a beaucoup de pays et de ethnies où le martyre est inévitable.

> Revenir à « Ce que Nous Croyons »